Cambriolage : est-ce que l’argent liquide, le chéquier et la carte de crédit sont pris en charge par mon assurance ?

Publié le : 02 juin 20214 mins de lecture

Avez-vous récemment été victime d’un vol d’argent liquide, de chéquier ou de carte de crédit ? Vous vous demandez si vous pouvez être remboursé par votre assureur ? Découvrez dans quelles conditions vous pourriez bénéficier d’une indemnisation après ce sinistre !

Comment être remboursé après un vol d’argent liquide, de chéquier ou de carte de crédit ?

En France, un vol a lieu toutes les 3 secondes. L’argent en espèces, les chéquiers et les cartes de crédits sont les principales cibles des voleurs au cœur d’un cambriolage. Malheureusement, la prise en charge pour le vol d’argent liquide se fait rare dans les contrats d’assurance. La raison étant que les assurances auront du mal à prouver la somme exacte prétendument dérobée. L’argent liquide pourrait alors ne jamais être dédommagé, sauf exception et conditions à voir avec la compagnie d’assurance au préalable. En outre, si vous êtes détenteur d’un chéquier ou d’une carte de crédit, vous pouvez vous faire rembourser sans problème en cas de vol d’argent sur votre compte bancaire. Il faudra cependant souscrire un contrat d’assurance capable de couvrir ce genre de vol et de respecter les conditions d’utilisation fixées par votre assureur.

Les conditions de remboursement d’un vol d’argent par les assurances ?

En cas de prise en charge pour le vol d’argent liquide, de chéquier ou de carte de crédit, vous devez avoir respecté toutes les conditions imposées par l’assureur pour bénéficier d’un dédommagement. Par exemple, l’argent en espèces devra être placé dans un immeuble fermé à clé ou encore dans un coffre-fort bien sécurisé. Après la perte d’une carte de crédit ou d’un chéquier, vous devez immédiatement faire opposition auprès de votre banque, prévenir votre assureur, puis lui fournir certains justificatifs. Généralement, les assureurs réclament des copies de la déclaration de vol pour restituer les débits frauduleux effectués sur une carte bancaire. Des documents prouvant la date de mise en opposition, des relevés bancaires témoignant les retraits et paiements frauduleux, des courriers de la banque attestant les opérations laissées à la charge de la victime peuvent également être demandés.

L’assurance des moyens de paiement

Le plus souvent, les banques et les assureurs recommandent l’assurance des moyens de paiement pour protéger l’assuré en cas de vol de carte bancaire, de chéquier ou d’argent liquide. En général, cette assurance a pour but de rembourser les sommes frauduleusement débitées du compte de la victime en cas d’utilisation frauduleuse de ses chèques ou de sa carte de crédit. Cependant, elle peut également couvrir la perte ou le vol d’argent en espèces, de clés, etc. Seulement, l’assurance ne couvre que le vol des espèces qui viennent d’être retirées de la banque, à condition qu’il s’agisse d’un vol avec violence ou avec menace. Ainsi, pour une meilleure prise en charge pour le vol d’argent, il faudra revoir le contrat d’assurance avec votre assureur.

Plan du site